Dwelt

Dwelt

Linda

Ecrit par Plume

 

 

 

 

Je dois l'avouer, je ne sais pas trop quoi écrire. Ce n'est pas que je n'ai rien à écrire, mais c'est surtout que ce qui s'est passé hier soir m'a fait peur.

Un peu comme à chaque fois qu'un nouvel alter se fait sentir, me direz-vous.

Avec Erdian, et sachant que l'on sait qu'il y a deux autres alters que l'on ne connaît pas, je caressais l'espoir d'avoir trouver tout le monde. Que si il y avait quelqu'un d'autre, on l'aurait senti depuis longtemps.

 

Faut croire que non.

A chaque fois que ça va mieux pour nous, ça semble être une invitation pour que des alters encore cachés se dévoilent.

Enfin dans le cas de Linda, dire "caché" serait hypocrite. Disons plutôt que j'avais des œillères très performantes. Mais reprenons depuis le début.

 

Ça fait depuis un moment que j'ai remarqué que, dans certaines situations, je devenais une gamine de sept ans, une version plus jeune de moi, en somme.

Alors oui, maintenant ça semble très stupide et évident, mais ça fait tellement longtemps que ça arrive que je ne m'étais jamais attardé dessus. Ça semblait tellement être moi que je me suis dis que c'était simplement encore un des effets étranges des traumatismes que j'avais vécu, allant de pair avec l'anxiété, etc.

Ça semblait tellement être moi que je rejetais l'idée que ça puisse être un alter avant même d'y avoir réfléchit plus en détails.

 

Et puis hier soir, mes pensées ont dérivées à nouveau vers ce phénomène. Quand j'ai voulu repousser à nouveau l'idée que c'était un alter, j'ai été frappée par un sentiment de rejet sortit de nulle part.

J'ai eu peur.

Depuis combien de temps est-ce que je la repoussais, au juste ?

A quel point mon déni pouvait me bander les yeux ?

Est-ce qu'il y allait en avoir encore d'autres, comme ça ?

Daem m'a aidé à me calmer, puis on s'est intéressé à cette petite nouvelle. Soit dit en passant, Daem aime autant que moi voir des nouveaux sortir de nulle part...

Je lui ai demandé son nom, elle m'a répondu « Linda », mais j'ai sentis que ce n'était pas son vrai prénom, alors j'ai insisté un peu. Et là est arrivé une chose qui n'était plus arrivée depuis trois ans : une joyeuse petite hallucination.

Ce n'est pas une hallucination dans le sens psychotique du terme, mais plutôt dans le sens où vu que je ne suis pas du tout en état d'accepter le fait que ça vienne de l'intérieur, mon cerveau transcrit ces stimuli en stimuli extérieur.

Avant de savoir ce qui m'arrivait, j'avais énormément d'hallucinations tactiles quand j'interagissais avec Daem.

Mais avec Linda, ça a été une hallucination auditive. Une voix de petite fille qui m'a murmuré le prénom du corps. Elle a ensuite, intérieurement cette fois, ajouté qu'elle préférait Linda, comme la psy dans la série Lucifer. Je crois qu'il va falloir que je fasse un peu plus attention à qui est présent quand je regarde des séries...

 

Enfin bref, à ce moment-là, si j'avais pu m'enfuir en courant de mon propre corps, je crois que je l'aurais fais. Il était arrivé beaucoup trop de choses pour moi en l'espace de cinq minutes.

Je croyais connaître mon système, ce qui s'est passé hier soir m'a rappelé que ça ne serait certainement jamais le cas.

 

Linda a donc sept ans, et on est très liées, elle et moi. Pas dans le sens « proche émotionnellement », mais dans le sens où, si elle le voulait, on pourrait fusionner. C'est dur de dire où comment l'une et où s'arrête l'autre, même si je reconnais maintenant que l'on est clairement deux alters séparés.

C'est juste... ça me fait la même sensation quand Daem et moi sommes co-présent et que l'on se mélange. On reste deux, mais il y a quand même une zone de floue.

Comme si on faisait un spectre avec deux nuances de la même couleur.

 

Vraisemblalement, Linda a été l'hôte pendant un temps, mais elle a refusé de fusionner avec moi quand il a fallu changer.

 

 

 

Je ne sais pas trop comment conclure cet article, dans la mesure où je ne sais pas trop quoi penser de ce qui est arrivé hier. Je suis contente, bien sûre, mais ça a soulevé quand même pas mal d'incertitudes qu'il va me falloir (et nous falloir) du temps à digérer.

 

 



06/03/2018
0 Poster un commentaire

A découvrir aussi


Inscrivez-vous au blog

Soyez prévenu par email des prochaines mises à jour

Rejoignez les 6 autres membres