Dwelt

Dwelt

Le rôle de protecteur

Ecrit par Daemon, Alexis et Varegh

 

 

 

 

Daemon -

 

 

Le rôle de protecteur... je n'irai pas jusqu'à dire que c'est le rôle le plus important, ce serait faux. C'est un rôle qui a son importance. C'est un rôle qui permet au système d'être en sécurité. Quand le protecteur est là, les autres n'ont pas à s'en faire.

 

 

 

Alexis -

 

C'est un rôle aussi qui peut être mal comprit. Ou alors, où on peut faire des bourdes, ou pas s'y prendre correctement. Ou ne pas avoir la même idée que les autres sur ce que "s'y prendre correctement" signifie.

 

 

 

Daemon -

 

C'est une responsabilité, c'est sûr. Mais si on prend ce rôle, c'est parce qu'aucun autre ne peut le jouer à notre place. Il fallait quelqu'un pour protéger, il n'y avait personne d'autre que moi, alors je l'ai fais. Certains protecteurs n'aiment pas le rôle qu'ils jouent.

J'en ai fais partie. Etre celui qui ne sort que lorsqu'il faut poser des limites ou qu'il y a un conflit, voire qui créer le conflit ; qui ne sort que pour gueuler, que pour s'imposer et faire en sorte que l'autre se retrouve frustré sans argument en face, ça devient lassant. Avec le temps, on finit par croire qu'on est bon qu'à ça : créer des conflits.

Pourtant, on a les mêmes envies que les autres : profiter un peu du monde extérieur, avoir des amis, créer des liens. Ce qui est impossible quand on est encore caché, quand l'hôte ne sait pas ou refuse de voir que l'on existe.

Et par la suite, on a tellement été habitué à n'interagir qu'à travers le conflit qu'avoir des échanges normaux avec les autres gens paraît profondément étrange.

 

 

 

Alexis -

 

 

Etre protecteur, c'est aussi prendre des décisions pour le bien de tous qui feront que les autres se mettront en colère. Avoir sa vision des choses concernant le danger et comment protéger du danger, et l'imposer, ça fait que forcément, on ne peut pas plaire à tout le monde.

 

 

 

Varegh -

 

Et c'est drôle que ce soit Alexis qui dise ça, alors qu'il est le premier à grogner contre ma volonté de le tenir éloigné de Cassandra...

Beaucoup pensent que je suis trop centré sur elle. Mais ils oublient qu'elle est tout pour moi, et qu'on fixe les limites à deux.

Elle m'a dit que ma décision ne lui plaisait pas, alors on négocie. Même si dans le fond, ça ne m'emplit pas de joie...

 

 

 

Daemon -

 

C'est aussi une facette du rôle de protecteur : devoir imposer sa volonté aux autres. Si on est trop gentil avec eux, qu'on les laisse nous mener par le bout du nez, on finit tous dans des situations qui auraient pu être évitée.

Enfin je dis ça, mais une certaine Plume arrive en général à me faire passer par là où elle veut.

D'un autre côté, ce n'est pas plus mal. Parce qu'en général nous, les protecteurs, sommes un chouilla trop paranoïaques et catégoriques. Apprendre la modération et le dialogue, ce n'est pas quelque chose à négliger.

Mais voilà, dans mon cas, j'ai souvent été tiraillé par mon sens du devoir d'un côté et ma conscience de l'autre. Le devoir de protéger les autres, et la peine de voir le fossé entre nous se creuser à cause de mes décisions.

Le protecteur rassure, mais il peut aussi faire peur...

 

 

 

Alexis -

 

Quoi qu'il dise, Daem est le genre de protecteur qui rassure avant tout. C'est rare qu'il prenne une décision radicale, même si ça lui est déjà arrivé. Moi, par contre, je suis le genre qui va provoquer les personnes extérieurs et du coup faire peur à l'intérieur. J'suis un chieur qui va trouver vos points faibles et appuyer un peu dessus pour voir votre réaction. Si elle est réglo, je vous ficherai la paix ensuite. Sinon, bienvenue en enfer.

On discute pas avec un protecteur. On négocie, à la limite.

 

 

 

Daemon -

 

Ce qui est intéressant, c'est de voir à quel point certains d'entre nous peuvent être centré sur un autre alter en particulier. Je suis centré sur Plume, Varegh sur Cassandra. Alexis, par contre, va râler quel que soit la menace, qu'elle soit réelle ou non.

Et c'est là la différence entre nous trois. Varegh et moi sommes beaucoup plus calmes et plus dans la discussion (avec plus ou moins de menaces selon que ce soit lui ou moi), tant qu'on ne franchit pas notre limite. Alexis, lui, ne va faire qu'augmenter en pression. On n'explose que rarement ; Alexis doit lutter pour garder le contrôle.

Par contre, quand l'un de nous trois explose, la fuite reste la meilleure option.

Est-ce que si je pouvais, je cesserais d'être protecteur ? Non, jamais. C'est d'ailleurs l'une des raisons pour laquelle je suis contre l'intégration, je doute que l'on puisse se protéger efficacement en ne formant qu'une seule personne.

 

 

 

Alexis -

 

De mon côté, devenir protecteur m'a donné un but. Maintenant je sais contre qui je dois diriger ma colère, et ça la rend plus gérable, alors arrêter d'être protecteur ? La blague.

 

 



22/04/2017
0 Poster un commentaire

A découvrir aussi


Inscrivez-vous au blog

Soyez prévenu par email des prochaines mises à jour

Rejoignez les 5 autres membres