Dwelt

Dwelt

Fonctionnement par deux

Ecrit par Daem

 

 

 

 

Dans notre système, on fonctionne beaucoup par duo.

Plume et moi gérons la vie extérieure et la vie intérieure

Kal et Erdian gèrent la vie sociale (même si j’admets que pour Kal, c’est moins évident à voir).

Varegh et Cassandra gèrent les Traces, ces morceaux d’émotions et de souvenirs qui ne sont pas capables de devenir des fragments ou des alters à part entière.

Claude et Léa… si le rôle du premier est de nous protéger à sa façon, on ne connaît pas encore le rôle de la seconde. Tout ce qu’on sait, c’est que là où il y a l’un, il y a l’autre.

Au final, seuls les petits ne fonctionnent pas en duo.

 

Fonctionner en duo est rassurant. On a notre complémentaire, notre frère, ami, compagne. On est radicalement différents mais aussi intensément semblables. On est fait l’un pour l’autre. On ne pourrait pas fonctionner, pas vivre, sans l’autre.

Enfin je suis un peu trop théâtral.

Bien sûr que si on pourrait vivre, mais ce serait comme un oiseau à qui il manque une aile : vous ne pouvez pas lui demander de voler et, éventuellement, il va finir par se faire croquer par un prédateur quelconque.

 

Fonctionner en duo, c’est être sûr qu’il y aura toujours quelqu’un pour vous couvrir. Etre sûr que vous ne serez jamais seul.

Fonctionner en duo, c’est aussi partager la souffrance de l’autre. C’est l’accompagner dans la sensation qu’il est en train de sombrer, essayer de l’aider à remonter pour finalement le regarder toucher le fond sans rien pouvoir faire de plus qu’être là.

 

Une question qui revient souvent est de savoir si le TDI est une bénédiction ou une malédiction.

Ma réponse est : les deux.

Parce que quand on souffre, on souffre ensemble.

 



02/11/2018
0 Poster un commentaire

A découvrir aussi


Inscrivez-vous au blog

Soyez prévenu par email des prochaines mises à jour

Rejoignez les 9 autres membres