Dwelt

Dwelt

Relations amoureuses et alters

Ecrit par Plume

 

 

 

 

Le but de tout animal est de former un couple plus ou moins durable et de se reproduire. L'espèce humaine n'échappe pas à cette règle, du moins pour la partie "former un couple", la reproduction étant devenue un peu moins obligatoire.

On rencontre des gens, on tombe amoureux, on vit ensemble.

Sauf que voilà, quand on a plusieurs zigotos dans la caboche, ça peut vite devenir compliqué.

 

Je ne suis pas souvent tombée amoureuse, mais le peu que j'ai vécu m'a suffis à comprendre deux choses : l'autre doit absolument être au courant, et les alters sont chiants quand il s'agit d'amour.

Nous avons eu droit à trois des situations envisageables : moi amoureuse, mes alters n'appréciaient pas la personne ; un alter amoureux, moi non ; moi amoureuse, mes alters appréciaient la personne.

Dans les deux premiers cas, la situation est compliquée voir difficile à vivre. Dans le troisième, c'est tout aussi compliqué mais déjà moins chiant.

 

Quand on se lie à une partie d'un système, on finit forcément lié à tout le système. On ne peut pas en prendre qu'un et laisser les autres derrière. Ca vaut aussi dans le cas de l'amour, surtout dans ce cas-là.

Déjà pour l'hôte ou l'alter amoureux, parce qu'un système vit h24 ensemble, on ne peut pas se permettre de se bouffer le museau au sujet d'une personne extérieure.

 

Ensuite pour la personne extérieure elle-même. Sans compter le fait que les émotions des uns et des autres affectent et influencent tout le monde dans le système, un protecteur mécontent pourrait tout faire pour saboter la relation, ce qui n'est pas franchement agréable, on en conviendra.

 

Quand on s'engage avec un alter, il faut donc être sûr de pouvoir s'engager avec tout le système, qu'aucun alter ne posera problème, ou être prêt à résoudre tous les différents qui pourraient se présenter.

 

Aimer et être en couple n'est pas impossible. C'est juste vraiment chiant d'accorder tout le monde. Ca demande du temps, de la patience, tant de la personne extérieure que de l'alter amoureux.

Les protecteurs et les alters agressifs seront les pires, surtout si ils sont encore en mode "survie". Les convaincre qu'il n'y a aucun risque prendra certainement énormément de temps. Il a fallu trois mois à Daemon pour enfin faire confiance à ma compagne, et Alexis est toujours très méfiant et ne veut pas l'approcher.

 

Les alter-enfants et ado peuvent autant être les plus facile à amadouer que les plus difficiles. Ainsi Nathan a totalement adopté ma compagne, mais il existe des jeunes alters qui ont dû mal à faire confiance à un adulte.

 

Après, si vous avez de la chance, il y aura des alters qui n'en n'ont rien à faire de ce qui se passe dehors, tant qu'on les laisse tranquille à l'intérieur. Comme Alix, qui passe de temps à autre le temps de blaguer puis repart faire je-ne-sais-quoi.

 

Dans tous les cas, faire en sorte que la personne extérieure ait une bonne relation avec tous les alters est primordial, et celle-ci ne doit en aucun cas faire de préférence entre les alters. Certes, on ne peut pas aimer tout le monde de la même façon, et certains ne voudront peut-être pas d'une relation amoureuse et juste être amis, mais aucun alter ne doit être laissé de côté.

 

 

Dans le cas où ce n'est pas l'hôte qui est amoureux, la situation est un peu plus compliquée. Il faut voir avec le fonctionnement du système, et bien réfléchir à ce qui serait le mieux pour tout le monde.

La règle "pas de préférence" s'applique aussi ici.

Personnellement, nous n'avons pas eu à réellement réfléchir. La personne extérieure n'était pas disponible, était mal à l'aise en présence des alters qui n'étaient pas l'hôte, et Daemon a posé comme règle de base : c'est la vie de Plume avant tout. Règle que je m'efforce de contourner afin que les autres en profitent aussi.

 

Certains systèmes passent en co-hosting pour pouvoir gérer une relation entre un alter et une personne extérieure. L'alter concerné se met à partager les devoirs d'un hôte avec l'hôte actuel afin de pouvoir passer du temps avec la personne aimée. D'autres ne switch qu'en présence de ladite personne.

 

Chacun ses solutions, il faut juste trouvée la plus adaptée.

 

 

Dans le cas où les alters n'aiment pas la personne choisie par l'hôte, doit-on mettre fin à la relation ?

Encore une fois, tout dépend du fonctionnement du système.

Personnellement, l'expérience m'a appris que si Daemon n'aime pas quelqu'un, il y a une bonne raison, et je ferai mieux de ne pas trop m'impliquer avec cette personne.

 

Avec le temps et l'amélioration de la communication avec le système, on apprend à différencier la méfiance irrationnelle et la jalousie d'une véritable inquiétude de la part du reste du système.

 

Dans tous les cas, je conseille franchement de prendre en compte l'avis des alters. C'est leur vie également, ils ont le droit de s'exprimer par rapport aux gens fréquentés, et on ne déteste pas quelqu'un sans raison.

 

 

 

Il me reste un cas, assez rare mais qui arrive, à exposer : celui où deux alters de deux systèmes différents tombent amoureux, ou comment compliquer encore plus la situation.

 

La seule chose à faire, c'est trouver une organisation qui fonctionne, et que tout le monde arrive à s'entendre.

 

Ca tiens en une phrase, mais c'est assez difficile. Ne serait-ce que réussir à gagner la confiance des alters les plus méfiants ou traumatisés peut prendre plusieurs mois, alors quand il s'agit de deux systèmes différents, la route est encore plus longue.

 

 

De plus, chaque alters dans un système à ses problèmes. Certains peuvent être suicidaires, dépressifs, autistes, muets, sourds, aveugles, hyper-anxieux etc...  et quand on compte s'engager avec un système, il faut bien prendre ses paramètres en compte, se demander serais-je capable de le supporter ?

Parce qu'il faut pouvoir soutenir l'autre, mais aussi savoir poser des limites et ne pas se laisser submerger. On est un partenaire, pas un psychologue ou un psychiatre. Les gens ayant tendance à vouloir sauver tout le monde pourraient vite se retrouver dépassés.

 

Il ne faut pas oublier non plus que, d'une façon ou d'une autre, les membres d'un système ont subit des traumatismes. Que ce soit de la négligence affective ou de la violence physique, ça laisse forcément des traces. Ces traces se ressentent différemment selon les alters, et tous les alters n'ont pas les même souvenirs ni le même vécu. Apprendre à les connaître pour éviter les erreurs est important.

 

Mais voilà, un système est quelque chose de complexe. Entre alter, on fait nous même des erreurs, parfois même des grosses, alors il est normal que les personnes extérieures en fasse aussi. L'important est de faire de son mieux, de les repérer et ne pas les recommencer.

Les efforts doivent provenir des deux côtés, tant des alters que de la personne extérieure.

C'est compliqué, et ça peut être très long, mais au final, si chacun y met du siens, ça peut être génial.

 



23/03/2017
0 Poster un commentaire

A découvrir aussi


Inscrivez-vous au blog

Soyez prévenu par email des prochaines mises à jour

Rejoignez les 6 autres membres